LE CRIMINEL – Albert Libertad

Albert Libertad (1875-1908) est un anarchiste individualiste, surtout célèbre pour ses talents de propagandiste. Souvent arrêté pour propos séditieux, rébellion, outrages à agents et voies de fait, notre ami a plus d’une fois mis sa main à la gueule des flics. Nous présentons ici un article de 1906 paru dans le journal de Libertad, L’Anarchie. L’article dénonce avec véhémence les électeurs, artisans volontaires de leur esclavage. L’individualisme de Libertad le pousse malheureusement à traiter les électeurs comme des sujets libres, choisissant leur exploitation… Le ton et le phrasé de Libertad valent pourtant le détour. Rarement un révolutionnaire a nommé aussi vigoureusement l’ennemi, et appliquer des termes aussi justes à la laideur du monde capitaliste. Retrouver ce langage offensif serait pour nous un gain. Il faut se le dire clairement, les patrons sont des charognes ; il faudra bien les buter un jour ou l’autre.

Un très large choix des articles de Libertad est disponible sous le titre explicite Le Culte de la charogne.

Le criminel – Albert Libertad

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s